70423895

Ha, moi qui pensait que vendredi j'allais tout boucler avant la semaine de la vraie rentrée. Ben, je l'avais dans le baba! C'était sans compter toutes ces femmes de la 50aine qui adorent venir me parler afin de pouvoir raconter à leurs copines qu'elles ont parlé au petit frenchy. Si si! J'étais SEUL dans tout l'étage vendredi, l'étage le plus perché, où personne ne vient sauf s'il veut me voir. Et pourtant... mon charme me perdra (si si, il a même été reconnu lors de mon PGCE par ma tutrice qui m'a mis la honte devant ma classe à raconter comment je séduisais toutes les secrétaires de chaque école où je passais.. cf photo) 

1/ La femme que je ne sais pas ce qu'elle fait mais qui doit être utile parfois - Elle se pointe, je ne la connais pas, mais elle vient me rendre un bouquin de français qu'un élève lui a retourné. Elle a préféré me l'apporter en personne, au 3ème étage, au lieu de le faire passer à mon chef ou le mettre dans mon casier. Elle se dit prête à m'aider pour toute lettre ou chose administrative.. euh, tu veux pas faire mes SoW Madame?!.. 

2/ La femme qui vient me parler des cours du soir pour adultes qu'elle aimerait que je fasse - Toute guillerette, un physique à la Jennifer Saunders en plus mince, elle tenait à se présenter au lieu de continuer à procéder par e-mail. Elle vient m'expliquer le programme, la paye (18£/heure) etc. Très enthousiaste, elle essaye quelques mots de français et m'annonce que j'aurai à faire un Scheme of Work (SoW II: le retour du document tueur) pour les cours d'adultes que je ferai un soir par semaine et à préconiser un manuel (et donc à perdre du temps à l'analyser...) et à participer à la soirée portes ouvertes sur l'autre campus. Ou comment me tirer une balle dans le pied déjà embourbé dans un sable mouvant. 

3/ La femme de la bibliothèque chez qui je vais chercher le manuel de base de la femme qui est venue me parler des cours du soir pour adultes qu'elle aimerait que je fasse - Elle m'attendait de pied ferme, elle avait hâte car sa chef, la femme qui était venue me parler des cours du soir pour adultes qu'elle aimerait que je fasse, lui a dit que j'allais récupérer le manuel des cours du soir. Elle me parle et me donne un tas de magazines français que je peux rapporter dans mon département. Il faut savoir que la bibliothèque se trouve sur l'autre campus, où j'étais en expédition donc. 

4/ La femme qui fait du secrétariat mais à qui on a donné d'autres tâches car il faut pas d*conner il faut amortir son salaire - elle est venue m'alpaguer très rapidement pour me dire qu'elle avait fait mon étiquette pour mon casier dans la salle des profs. Euh.. Merci? (tu vas dire ça à chaque prof ou l'honneur n'est que mien?!..) 

5/ La femme qui était dans la salle d'ordi et qui a voulu m'aider - alors elle, je ne sais pas ce qu'elle fait, probablement de l'admin. Elle a vu mon air chercheur quand j'allais traquer les gens pour enfin faire bouger les choses concernant mon p*tain de badge qui donne accès aux photocopies et que j'attends depuis 3 jours. "Vous avez besoin d'aide?" je lui dis donc que je viens pour le badge. "Vous êtes étudiant?" euh non prof. "Ah oui vous avez besoin d'un badge, on risque de vous confondre avec un étudiant" Mais qu'elle est bien brave, je l'aime déjà. Du coup elle appelle son amie la femme qui était là et que je ne sais pas ce qu'elle faisait mais qui a tout de même appeler une autre femme pour le badge

6/ La jeune femme qui s'est faite appeler pour faire mon badge par la femme qui était dans la salle d'ordi et qui a voulu m'aider et la femme qui était là et que je ne sais pas ce qu'elle faisait mais qui a tout de même appeler une autre femme pour le badge. C'est drôle comme quand on se déplace pour taper du poing les choses vont plus vite. Ca faisait TROIS jours que j'attendais mon p*tain de badge. TROIS. Je suis allé faire mon Français. Là, comme par hasard, la jeune femme propose de le sortir directement de la machine, tout de suite. Moi content. Sauf qu'il y a une petite erreur informatique et le badge est sorti certes, et sans logo. Et sitapalelogotépaprofici. OK SOIT!! 

7/ La femme des Ressources Humaines que j'aime déranger tellement qu'elle sourit trop et que j'ai envie de lui faire arrêter de sourire pour faire genre elle est sympa alors qu'en vrai on lui casse les b*rnes et pour faire avancer les choses. Où est mon badge (ça en deviendrait comique) et où est le service technique qui doit mettre des pistes audio sur le système. Elle me guide gentiment. Non, je l'aime bien en fait.

Sans parler de mon chef l'abeille qui me demande si tout va bien et auquel j'ai dû parler au nom de mes 2 autres collègues de langues et moi-même à propos de nos projets de refection de la salle des assistants de langues et nos désirs de DVD, mini tableaux blancs etc. Bref, une journée où j'ai à peine fini le rangement (j'ai rangé tous les sujets d'exams passé!) et où je n'ai pas fini les SoW.

sow

Parlons-en des SoW. Je devais les faire ce week-end. Tu les as vus toi?! Moi non plus! Tu sais pourquoi? J'ai été victchime de ma vie sociale qui m'a fait sortir jusqu'à 3h du mat' samedi et de ma voiture qui m'a emmené avec une amie à un événement culturel puis un super grand parc pour voir les animaux de la ferme, et ça, ça vaut tous les SoW du monde!! Bon je vous rassure, j'ai fini le copiage/collage des anciens SoW sur le nouveau format. Il ne me reste plus qu'à enjoliver le tout.. Demain peut-être.. Sauf si...