Vous l'attendiez, super bad teacher l'a fait! Désolé pour le retard, mea culpa; Je suis super occupé. L'institut m'a chargé comme une mule de cours à des heures tout juste impossible genre jusqu'à 21h le soir, je rentre c'est environ 22h, je suis claqué et j'enchaine! Bref, vis ma vie!

Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peupleJe reviens à ma mouttonne... Elle. Tout a commencé lorsque j'ai annoncé à mes Premières qu'elle serait là pour les aider lors de leurs exams blancs oraux. Là, effet domino, les uns après les autres, ils ont protesté. "Oh, non ça va me stresser encore plus!", "j'aime pas lui parler", "elle me fait perdre confiance", "elle est vachement négative", "j'ai l'impression que ce que je dis est toujours nul". . . Bref, le tolet inattendu, la rebellion.

Puis, ça ne s'est pas arrangé. Les Terminales aussi ne semblent pas l'apprécier plus que ça. La moitié d'entre eux est venue me voir, séparément, pour me dire ce que les Première avaient annoncé avant. Tout se regroupe. Et c'est apparu dans les évaluations du cours de français. Du coup j'ai du, oui, j'étais *obligé* de mentionner qu'elle faisait perdre confiance aux étudiants dans la paperasse officielle! O:-) J'étais content quelque part que les étudiants se sentent en confiance pour me confier tout ça. Je me suis senti comme le Papa sympa qui devait aller parler à la méchante Daronne.

cameron-diaz-as-elizabeth-halsey-in-bad-teacher (5)Bref, acculé au pied du mur, j'ai dû lui parler. Je m'attendais déjà à une réaction de vraie c*nnasse avec des excuses de m*rde en veux-tu en voilà. Puis comment annoncer à un subordonné que personne ne l'aime lol Bref, encore du boulot pour Bad Teacher. Je suis donc allé la voir. "Voilà, je voudrais te parler... Plusieurs étudiants sont venus me voir pour me dire qu'ils avaient perdu confiance dans tes cours, qu'ils se sentaient dévalués..." Bref, je lui lâche le morceau à l'anglaise, avec des euphémismes plus ou moins discrets...

Là, elle tombe des nues. "Ah mais je sais, c'est Machin qui t'a dit ça" moi:"non, pas QUE elle..." Bref, à ma surprise, elle le prend avec maturité, enregistre le truc. Je lui file des conseils et lui *ordonne* gentiment d'injecter du positif dans sa façon de parler aux étudiants et de traiter leurs erreurs... surtout à quelques semaines des oraux... Elle accept, en prend note... BREF.

Une semaine plus tard, elle semble avoir fait un effort. Bref, personne n'aimait mon assistante.